Fruits légumes

André et Simone Gonin

L’exploitation d’André et Simone GONIN est située à Frans au lieu-dit « Les Seyettes ». 

Après les nombreux préparatifs de printemps (préparation du sol, prévisions des lieux de chaque plantation, semis et plantations), nous démarrons une nouvelle saison. Les journées de travail s’allongent pour faire face à tous les travaux à effectuer.

Début mars nous avons préparé des mottes de terreau dans lesquelles nous avons mis manuellement une graine par motte. Quand il s’agit de courgettes, de melons ou de concombres cela reste facile car les graines sont grosses mais cela se complique pour les graines de poivrons, d’aubergine ou de tomates. Il faut être très minutieux pour ne pas faire tomber plusieurs graines en même temps. Reste ensuite à identifier les caisses en précisant la date du semis et la variété semée. Nous faisons le choix de faire nos semis la majeure partie du temps mais il nous arrive quelquefois d’acheter des plants. Une fois les caisses identifiées, il faut arroser régulièrement, maintenir les caisses au chaud et attendre patiemment. Lorsque les graines ont poussé, il faut « rempoter » c’est-à-dire mettre la petite motte dans un pot afin que la plante puisse continuer à se développer dans une quantité de terreau plus importante avant de pouvoir la mettre définitivement en place.

Le choix des variétés est fait selon le lieu final de plantation car une variété faite pour pousser sous serre ne convient pas forcement à une culture en plein champ. Jusqu’à maintenant nous étions assez mal équipé en serres mais nous venons d’acheter trois serres d’occasion de 410 m2 chacune. Le démontage, le transport puis le remontage a représenté un gros travail mais ces nouvelles serres sécurisent un peu les productions de printemps et d’automne. Elles vont nous permettent d’obtenir plus abondamment des radis, des courgettes ou des tomates en début de saison et nous permettront aussi de prolonger la récolte en fin de saison. Bien sûr les tomates de plein champ sont idéales en pleine saison mais il est agréable d’en manger un peu avant et un peu après la pleine saison !

Nos productions printanières pour La Meuhh sont les radis, les asperges, les épinards, les courgettes, les pâtissons, les concombres, les choux fleurs, les betteraves rouges, les fenouils puis viendront les tomates, poivrons, aubergines, cornichons, haricots verts, haricots plats et haricots « coco ».

Pour notre activité de maraîchage nous nous heurtons à une difficulté majeure : l’arrosage. Nous avons fait faire des études il y a quelques années mais le budget à investir était de l’ordre de 100 000€ (forage à 100m de profondeur + matériel de pompage) sans certitude d’avoir de l’eau en quantité suffisante. Nous avons donc renoncé à cet investissement. Pour arroser nos plantations nous plaçons le long des rangs de légumes, des longueurs de tuyaux perforés qui nous permettent d’utiliser relativement peu d’eau. Ce système ne nous permet pas d’arroser simultanément de nombreux rangs, aussi il faut tout au long de la journée fermer l’eau pour quelques rangs et ouvrir l’eau pour d’autres rangs. C’est un peu compliqué à organiser mais reste faisable.

Certains légumes (tomates, courgettes, pâtissons, poivrons, aubergines, basilic, melons, pastèques) sont plantés sur un paillage plastique biodégradable. Ce système évite la levée des mauvaises herbes qui concurrenceraient trop les plantes. Malgré ce système il faut passer plusieurs fois arracher les mauvaises herbes qui poussent au pied de nos plantes cultivées. Il est important de ne pas laisser trop se développer ces mauvaises herbes car sinon il est difficile de les arracher sans arracher la plante cultivée. Dans le cas des plantations sur paillage plastique biodégradable, nous plaçons le tuyau perforé sous le plastique ce qui permet une évaporation minimale.

Production

Légumes et Conserves de légumes 


Localisation

Recette de votre producteur

Caviar d’Aubergines

Ingrédients

Pour 8 personnes :

– 1kg200 d’aubergines
– 3 gousses d’ail
– le jus d’1 /2 citron
– 6 cuillères à soupe d’huile d’olive
– sel et poivre

Instructions

  • Préchauffer le four position grill.
  • Laver les aubergines et enlever les extrémités.
  • Couper chaque aubergine en deux dans le sens de la longueur.
  • Faire cuire entre 30 et 35 minutes.
  • Laisser refroidir après la sortie du four.
  • Retirer ensuite la chair des aubergines et la réduire en purée dans un mortier à aïoli ou au blender (si vous utiliser le blender, vous pouvez laisser la peau : une fois mixée, on ne la sent pas)
  • Ajouter l’ail pelé et écrasé, le jus de citron, le sel et le poivre.
  • En remuant ajouter l’huile d’olive un peu comme pour faire une mayonnaise.
  • Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin.
  • Vous devez obtenir la consistance d’une purée souple.
  • Mettre au frais. Servir frais sur des toasts.
Le petit plus : 
A déguster chaud ou froid avec un coulis de tomate.